Hauts de France
06 23 98 52 13
dogimont@gmail.com

Comment guérir mentalement d’une blessure ?

Comment guérir mentalement d’une blessure ?

Une peur solidement ancrée dans le mental du sportif

Pour de nombreux sportifs, et plus encore pour les athlètes professionnels, la blessure est une véritable hantise. Les conséquences sportives sont en effet majeures : mise hors du cadre de l’effectif titulaire, participation à une compétition annulée… elles peuvent aussi être financières.

Mais surtout, être blessé, c’est être confronté à ce que chacun d’entre nous sait mais se refuse à admettre : le corps humain est une mécanique prodigieuse, mais fragile. Tu te réceptionnes mal, tu es accroché sur le terrain, tu tombes dans le peloton… et c’est toute ta saison qui part en fumée.

Difficile de te retrouver alité ou avec une jambe immobilisée, soumis à la décision médicale alors que depuis tout petit on te répète que tu dois être fort, endurant et surtout résistant à la douleur.

 

Que faire quand tu es blessé ?

La première étape : accepter.

Pas facile à faire quand tu vois tous tes espoirs de victoire voler en éclat et quand ta passion va être mise entre parenthèses pour plusieurs semaines ou mois ! C’est vrai. Mais cette étape est majeure.

 Pour que ton corps se consolide, il a besoin que ton cerveau lui adresse ce signal d’acceptation. C’est le premier garde-fou qui évitera une reprise trop précoce, contre l’avis médical.

La seconde étape : réfléchir et se poser les bonnes questions.

Que puis-je continuer à faire comme activité physique pour garder le contact avec mes objectifs ? Y a-t-il des mouvements que je peux conserver, des séquences d’entrainement que je peux adapter. Ça va développer deux choses chez toi : ton ingéniosité, et ta détermination.

Là encore, tu adresses à ton mental, à ton entraîneur et au reste de ton entourage le message suivant : Je suis un battant et j’abats les obstacles.

La troisième étape : Visualiser.

La préparation mentale est un excellent exercice pour te reconstruire plus fort après cette blessure. Malgré les apparences, une blessure n’est ni un bien… ni un mal ! Tu en doutes ? Alors je t’invite à cliquer sur le lien ci-dessous et à regarder l’extraordinaire comeback d’un des grands du tennis des années 90, Thomas Muster. Accidenté par un conducteur en état d’ébriété, il revient dans la course, s’entraîne avec une jambe dans le plâtre et revient plus fort et déterminé que jamais sur le terrain.

Regarder la vidéo de Thomas Muster

Mon astuce sur mesure : combien de temps passes-tu chaque semaine à t’entraîner physiquement ? Un certain nombre d’heures… Et si je te demande combien de temps tu passes à t’entraîner mentalement ? Souvent, la réponse des sportifs que je commence à préparer est la suivante : quelques dizaines de minutes dans le meilleur des cas. Le temps de la guérison et de la consolidation est donc une opportunité pour revenir plus fort… A condition d’utiliser ce temps pour te construire un mental de champion, et pas pour t’apitoyer sur ton sort ou ressasser les causes de cette blessure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *